Un rêve de boulangerie

Audrey Mathieu gère depuis peu ‘Délices et Compagnie’, une boulangerie installée à Chaudfontaine, commune de la région liégeoise bien connue pour son eau minérale.

« Je suis originaire du Limbourg, » précise Audrey Mathieu. « Je suis née, il y a 34 ans, à Saint-Trond mais je n’y ai pas vraiment vécu. Ma famille est installée dans la région liégeoise depuis longtemps. Et, bien que je comprenne le néerlandais, je ne le parle plus. »

Audrey a ouvert la boulangerie-pâtisserie ‘Délices et Compagnie’ le 22 février 2019. « Depuis mon tout jeune âge, » poursuit-elle, « je rêvais de tenir un commerce. J’ai d’ailleurs toujours travaillé dans le secteur de la vente. J’ai notamment été, pendant sept ans, vendeuse dans la boulangerie de mon beau-frère, un commerce situé à Seraing où travaille également mon mari. »

Une boulangerie à reprendre

« Parallèlement, j’ai suivi des cours de gestion pour pouvoir m’installer comme indépendante, » explique Audrey. « J’ai vu qu’il y avait une boulangerie à reprendre à Chaudfontaine. J’étais persuadée que ce commerce avait toutes les chances de réussir. Et nous l’avons repris. Mon rêve devenait réalité ! »

Sans critiquer les anciens patrons, Audrey a compris ce qu’il fallait faire pour que le magasin tourne. « Le pain n’est pas fait ici mais à l’Alliance du Pain, l’entreprise toute proche où travaille mon mari. Par contre, les sandwichs et les baguettes sont cuits sur place. »

Priorité à la qualité

« Lorsque nous avons décidé de reprendre la boulangerie,  mon choix était clair : je voulais travailler avec des produits frais. Pas question de proposer aux clients des pâtisseries ou viennoiseries vieilles  de deux jours, » insiste Audrey.

« Bien sûr, il a fallu un peu de temps pour que les clients trouvent le chemin de notre boulangerie, mais j’ai l’impression que, petit à petit, ils nous font confiance. Et pour cela, la seule condition est de leur servir des produits de qualité. »

Dans une boulangerie, les journées de travail sont longues. « Le magasin est ouvert du mardi au samedi, de 5h30 à 17h30, et le dimanche de 6h30 à 16h, » explique Audrey. « C’est un horaire intense, mais je ne m’en plains pas. Je connaissais les avantages et les inconvénients du métier avant de reprendre ‘Délices et Compagnie’. Et jusqu’ici, je trouve que j’ai fait le bon choix ! »

Des sandwichs fraîchement préparés

« Outre les pains et les pâtisseries, nous vendons aussi des sandwichs, préparés chaque midi dans la boulangerie. Il y a de nombreuses écoles et entreprises dans les environs, et ça tourne bien. »

Après quelques mois, Audrey est plutôt satisfaite de son chiffre d’affaires. « J’ai d’ailleurs engagé une vendeuse , Anaïs Guissard, qui travaille ici 24 heures par semaine. Elle m’apporte une aide précieuse et nous nous entendons très bien. »

Chaudfontaine compte trois boulangeries. « Je ne connais pas mes collègues mais je sais qu’ils visent une autre clientèle que la mienne. C’est pour cela que je parle de collègues et pas de concurrents. »

Limiter les déchets

« Ce qui est important aussi, pour moi, c’est de jeter le moins de produits possible. J’offre donc à une banque alimentaire une partie des pains invendus. Et je prépare pour mes clients des paniers surprises, dans lesquels je propose pour 4 € des produits qui normalement valent 10 €. Je fais cela avec un application et ça marche très bien. »

Le rêve d’Audrey s’est donc réalisé. Mais en a-t-elle d’autres ? Un salon de thé, par exemple ? « Oui, c’est aussi un rêve, mais lointain. Il n’est pas question de transformer le magasin en salon de thé, il faudrait trouver une autre localisation. Mais comme on dit, il faut savoir marcher avant de se mettre à courir ! Laissons d’abord la boulangerie poursuivre son développement. »

Délices & Compagnie
Rue Pierre Henvard, 11
4053 Chaudfontaine
Ouvert du mardi au samedi, de 5h30 à 17h30, et le dimanche de 6h30 à 16 h
Fermé le lundi

 

Achetez dans votre quartier

Vous aussi, vous aimez faire vos achats dans les commerces de proximité ? Chez un commerçant qui vous connaît et vous donne des conseils personnalisés ? Découvrez les magasins, cafés et restaurants de votre quartier. Vous soutiendrez non seulement ces commerçants et restaurateurs locaux, mais aussi les Banques alimentaires.

Découvrez les autres témoignages

  • Devenir boucher : un rêve d’enfant devenu réalité

    Ixelles est l’une des communes bilingues de Bruxelles. Un quartier animé, vivant, qui compte quantité de magasins et de commerces très variés. Nous y rencontrons Jan Verraes, boucher, dans sa coquette boucherie « Jan & Krista ».

    En savoir plus
  • L’Orchestre à Pots met le vrac en musique

    À L’Orchestre à Pots, vous ne trouverez pas d’instruments. Ici, ce sont les produits en vrac et locaux qui donnent le la ! Dirigée par Vincent Mahiat, un ancien professeur de musique, et son épouse Nathalie, la boutique est située rue de l’Harmonie à Verviers. Il n’y a pas de hasard…

    En savoir plus
  • La Ferme de la Vallée fait la fête à la tomate

    La Ferme de la Vallée à Velaine-Sur-Sambre est le paradis des légumes. À côté des 25 variétés de tomates, ce sont des salades, des courgettes, des poivrons, des choux et bien d’autres légumes de chez nous qui y sont cultivés et vendus du producteur au consommateur !

    En savoir plus
  • L'histoire d'une véritable boucherie traditionnelle

    À Laplaigne, presque sur la frontière française, dans la province du Hainaut, se trouve une véritable boucherie traditionnelle, où les clients viennent parfois de loin...

    En savoir plus
  • Le garage transformé en magasin bio

    Quand on perd son job étant jeune trentenaire, il est important de ne pas se laisser aller. C’est ce qui est arrivé à Aurélie...

    En savoir plus
  • Faire ses emplettes près de chez soi, c'est chouette !

    Je viens régulièrement faire mes emplettes ici. D’abord parce que j’habite tout près. En plus, les produits biologiques m’intéressent.

    En savoir plus